Les vers blancs

A+ A- A

Les vers blancs… toujours aussi présents

Chaque année, des citoyens d’Otterburn Park subissent les dommages causés par des vers blancs. Les symptômes sévères s’observent par une pelouse jaunie et desséchée qui reçoit la visite possible de moufettes, ratons laveurs et oiseaux friands des larves qui s’y cachent.

Le ver blanc est en fait la larve de l’un de ces trois insectes, soit: le hanneton commun, le hanneton européen ou bien le scarabée japonais. La larve s’alimente de racines de gazon ce qui provoque d’importants dommages à votre pelouse.

Nous vous encourageons à poser ces quelques gestes écologiques, tout au long de l’année, afin de maintenir une pelouse en santéplus résistante aux ravageurs et nécessitant peu d’entretien :

  • Étendez du compost ou du terreau et ensemencez avec un mélange diversifié de graminées les zones où la pelouse est endommagée afin de prévenir la prolifération d’espèces envahissantes;
  • Sur les zones dégarnies, utilisez des engrais naturels possédant une faible teneur en azote (N), comme le compost domestique équilibré en azote et en carbone;
    Optez pour une pelouse biodiversifiée où poussent du gazon et des graminées comme le trèfle, le fétuque, le mil, le pâturin et le ray-grass;
  • Coupez votre gazon et laissez l’herbe à une hauteur minimale de 8cm (3po) ce qui diminuera considérablement le besoin en eau;
  • De plus, une tonte haute densifiera l’herbe et favorisera un enracinement profond de la pelouse agissant ainsi comme barrière naturelle contre la ponte des hannetons adultes ainsi que la prolifération d’espèces envahissantes;
  • Durant une canicule, la pelouse entre en dormance. Elle prend alors une apparence jaunie laissant croire qu’elle est morte. Par contre, il suffit d’attendre le retour de la pluie pour que celle-ci arbore à nouveau sa teinte verte. Il faut absolument éviter d’arroser inutilement et s’en tenir aux heures d’arrosages prévues par la réglementation;
  • Favorisez l’enrichissement en éléments essentiels dans votre sol en laissant l’herbe coupée et les feuilles broyées à même le sol, c’est-à-dire pratiquer l’herbicyclage et le feuillicyclage ce qui générera beaucoup moins de déchets.

Au mois d’août, les larves sont pondues, mais il est possible d’agir. C’est en ce moment qu’elles sont les plus vulnérables (NAQ, 2015). Les conseils de l’horticulteur de votre centre du jardin sauront vous guider.
Nous vous rappelons que l’épandage de pesticides, chimique comme biologique, tant par un citoyen que par une entreprise est interdit sur le territoire de la Ville, à mois que la situation présente un danger pour les humains ou qu’il y ait une infestation d’insectes. Un certificat d’autorisation est alors nécessaire.

Références: NATURE-ACTION QUÉBEC (2015). Ces fameux vers blancs – entretien écologique de la pelouse. www.nature-action.qc.ca. http://nature-action.qc.ca.