L’herbe à poux

A+ A- A

Atchoum! Ah non! L’herbe à poux est de retour!!

Près de 18 % de la population québécoise âgée de 5 ans et plus souffre d’allergies au pollen de l’herbe à poux. Les symptômes vont de la rhinite à la conjonctivite, en passant par l’aggravation de l’asthme, la fatigue et la perte de productivité.

Pourtant, réduire le pollen de l’herbe à poux dans l’air est un but tout à fait réalisable.

Une des mesures les plus efficaces de contrôle est pourtant bien simple: la tonte. En effet, deux coupes des plants d’herbe à poux au courant de l’été, soit une à la fin de juillet et une autre à la fin du mois d’août réduit la production de pollen et de graines. Ceci contribue grandement à réduire la pousse de nouveaux plants et, conséquemment, les effets allergènes du pollen. Un seul plant peut produire jusqu’à 3000 graines, celles-ci pouvant produire 600 nouveaux plants l’année suivante !

L’arrachage est une autre mesure qui rapporte. C’est une méthode simple, écologique, qui est sans risque et que tous les propriétaires de terrains peuvent utiliser facilement.

Si vous désirez en savoir un peu plus sur le sujet, vous pouvez consulter le site du ministère de la Santé et des Services sociaux au www.herbeapoux.gouv.qc.ca.

Pensez à tous vos voisins et amis qui subissent des allergies; arrachez ou coupez au ras du sol l’herbe à poux!